Rire de tout, est-ce possible ?

Photo Rire de tout, est-ce possible ?

En général, la réponse est oui, mais le rire dépend de l'individu et de la société. Chacun n'a pas la même perception et le même sens de l'humour.

C'est la raison pour laquelle on ne rit pas de la même façon et des mêmes choses. En effet, chacun a son propre caractère, époque et culture. Il est clair que certaines polémiques d'aujourd'hui sont très différentes de celles d'hier.

Les chroniques humoristiques, les caricatures dans la presse, les petites vidéos sur YouTube, il existe plusieurs manières de tourner les évènements en dérision.

Mais existe-t-il des thématiques sur lesquelles on ne devrait pas du tout rire?? Pour le savoir essayer d'aller voir sur le site d'Iron web où vous pouvez découvrir si oui ou non il y a une limite au rire.

Censurer l'humour : un danger pour la démocratie

Le rire s'apparente plus ou moins à la liberté d'expression. Évidemment, le droit à la liberté d'expression et de rire de tout a beaucoup décliné.

Il est vrai qu'il y a parfois des abus et des conneries qui voient le jour sous forme d'humour, dans les presses assoiffées d'audience ou de la part de certains humoristes qui veulent se faire un nom, mais ériger une liste des sujets tabous serait forcément néfaste pour la démocratie.

Dans ce sens, sur quelle base et quels critères ces limites seraient-elles alors fixées et par qui?? Certains humoristes insistent sur le fait qu'on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.

Pour plus d'information, vous pouvez vous rendre sur le site d'Iron web. La censure n'est donc pas une solution, car même rire de choses tragiques peut aider à dédramatiser un évènement.

Cependant, cela relève du caractère et de l'état d'esprit de chacun. Interdire les gens de rire de ce qu'ils veulent, c'est comme les interdire de parler de ce qui les intrigue. La liberté d'expression se trouvera alors oppressée. Le politiquement correct et la bienséance empêchent la liberté d'expression.

Oui, on peut rire de tout

Il existe de nombreux sujets d'humour que certaines personnes trouveront surement déplacés. Pourtant, il est possible de faire passer des idées discriminantes sous le couvert de la liberté d'expression humoristique. «Peut-on rire de tout?» peut éventuellement signifier :

  • Peut-on rire de la religion?
  • Peut-on rire des Noirs?
  • Peut-on rire des handicapés?
  • Peut-on rire de l'homosexualité?
  • Peut-on rire de Dieu?
  • Peut-on rire de la pauvreté?

Il est urgent de dire que la liberté de pensée, d'expression sous forme d'humour, reste l'un des fondements de la démocratie.

La remontée des extrêmes ne pousse pas toujours à plaisanter, c'est juste une vision plus drôle de ce que l'on peut dire ou penser. En gros, l'humour fait progresser la réflexion en jouant avec les clichés. En outre, une tournure ne doit pas également être prise au premier degré.

C'est le contexte qui compte, autrement dit l'énoncé qui précède et celle qui suit. Ce n'est pas parce que le sujet est traité avec humour que cela devient insultant ou méprisant. C'est surtout un moyen utilisé pour ouvrir l'esprit et réfléchir sur des thématiques graves de manière détendue.